Strachan impatient d’aller défier le Barça

Gordon Strachan pense que les supporteurs du Celtic FC et du FC Barcelona assisteront à deux soirées spectaculaires, à l’occasion des retrouvailles des clubs en 8es de finale de l’UEFA Champions League. « Nous pensons pouvoir battre n’importe quel adversaire », prévenait-il. « On a également l’impression que tout le monde peut battre notre défense : ça devrait donc être deux matches passionnants. »

« Une incroyable réussite »

Pour se qualifier pour la deuxième fois de suite à ce stade, le Celtic a remporté ses trois matches du Groupe D, dont un succès 2-1 face à l’AC Milan, tenant du titre. Strachan qualifiait ce parcours de « réussite incroyable » et appelait ses joueurs à « ne pas oublier comment [ils sont] parvenus jusqu’ici » avant de défier les Catalans. « Nous avons pratiqué un très bon football pour nous qualifier [en 8es de finale]. Nous devons simplement régler nos résultats à l’extérieur : notre meilleur résultat hors de nos bases pourrait bien intervenir à Barcelone. »

Une nuit fameuse

Le Celtic n’a pas oublié la belle soirée qu’il avait passé au Camp Nou en 2004, où il avait tenu le Barça en échec (0-0) pour accéder aux quarts de finale de la Coupe UEFA. Les Espagnols s’étaient vengés la saison suivante, en s’imposant 3-1 la saison suivante à Glasgow, en UEFA Champions League. Toutefois, l’équipe du Celtic a beaucoup changé depuis ce résultat. « Notre équipe est jeune : certains de nos joueurs n’avaient jamais joué de match européen avant cette saison, et ils sont impatients de disputer cette rencontre », ajoutait Strachan.

« De superbes footballeurs »

Au sujet des champions d’Europe 2006, le tacticien écossais déclarait : « Ils possèdent de superbes footballeurs, mais ce qu’il y a de bien, c’est qu’ils ne peuvent pas les utiliser tous en même temps. Le plus médiatique est bien sûr le jeune [Lionel] Messi. [Andrés] Iniesta est également un joueur fantastique, et leurs défenseurs sont solides. » L’un d’entre eux, Carles Puyol, commentait : « C’est un bon tirage pour nous, mais nous devons préparer cette rencontre dans le respect [de notre adversaire]. Le Celtic est une équipe physique, qui défend bien, donc il sera difficile de marquer, mais si nous parvenons à ouvrir rapidement le score, nous nous faciliterons les choses », ajoutait le capitaine des Blaugrana.

L’avantage du terrain

Le Barça n’a remporté qu’un seul de ses quatre matches à domicile contre un adversaire écossais (en phase de groupes, contre l’autre club de Glasgow, le Rangers FC), mais son directeur sportif est heureux de disputer le match retour en Espagne, le 4 mars. « Le Celtic est fort à domicile, et ils en profitent, mais nous sommes optimistes grâce au match retour devant notre public », déclarait Aitor « Txiki » Beguiristain. « Je ne pense pas que nous ayons bénéficié d’un tirage facile, et nous devons être très prudents en Ecosse, où leur supporteurs créent une ambiance vraiment particulière. »