celticglasgow.fr

Accueil > Club > Les grands moments > Le titre 2007

Le titre 2007

mardi 23 octobre 2007, par Celticmaster - wincomparator

 

Le Celtic Glasgow a décroché dimanche son cinquième titre de champion d’Ecosse en sept ans après sa victoire in extremis 2-1 devant le Kilmarnock au Rugby Park, grâce à Shunsuke Nakamura son attaquant japonais. Cela faisait quelques semaines maintenant que les supporters des Bhoys attendaient l’officialisation du sacre.


Voir en ligne : FootAnglais365

Merci Nakamura

L’équipe de Gordan Strachan devait abslument l’emporter pour être sacré champion, mais une fois de plus l’équipe de Glasgow semblait crispée par l’enjeu. D’ailleurs après l’égalisation de Kilmarnock, on se dirigeait tout droit vers un nul qui aurait retardé le sacre. Mais le Japonais Nakamura déjà décisif à de nombreuse reprises cette saison, allait délivrer son équipe en inscrivant un but à la dernière minute du jeu. Alors que l’espoir n’était plus qu’infime, le milieu japonais Nakamura, qui devait être élu joueur de l’année par ses collègues écossais, en soirée à Glasgow, faisait mouche sur un coup franc à 22 mètres et déchaînait la joie des supporteurs et celle de son entraîneur qui jubilait : "J’ai de la chance de compter un génie dans mon effectif" déclarait Gordon Strachan à l’issue de la rencontre. "Son talent est un don du ciel", s’est réjoui son capitaine Neil Lennon pour uefa.com. "Kilmarnock nous a rendu la tâche difficile mais quand vous disposez d’un joueur aussi talentueux vous pouvez toujours faire la différence et une fois encore Naka a su s’employer au bon moment."

Strachan peut souffler

En début de saison, on s’attendait à un championnat serré entre le Celtic et son rival de toujours les Rangers. Ces derniers fondaient beaucoup d’espoir sur l’arrivée du coach français Paul Le Guen. Outre les mauvais résultats sportifs, l’absence de budget significatif pour recruter lors de la période des transferts de janvier aurait été une autre pierre d’achoppement. Et la mayonnaise a Ibrox Park n’ayant jamais prise, le chemin du Celtic Glasgow pouvait être un long fleuve tranquille. D’autant que l’autre club suceptible d’inquieter les Bhoys, Heart of Midlothian était englué dans ses conflits internes qui plombent sa progression d’année en année malgré la volonté de son président lituanien Vladimir Romanov de détrôner le Old Firm. : "C’est la meilleure équipe qui a été sacrée. Il y a une différence entre les meilleures individualités et les meilleures formations. Mes joueurs ne supportent pas la défaite, c’est tout." En effet, ils ne se sont inclinés qu’à trois reprises cette saison en championnat, sur le chemin du 41e titre du club, soit 10 de moins que les Rangers et pourraient réaliser le doublé s’ils venaient à battre Hibernian ou Dumferline en finale de la Scottish Cup. A noter toutefois que rien n’a été facile car sur les 25 victoires que comptent le club en championnat, 17 ont été acquises sur la plus petite des marges.

Une belle saison

De son côté le président du club pouvait se montrer satisfait d’avoir convaincu Gordon Strachan de prendre la direction de l’équipe : "C’est sans aucun doute notre meilleure saison de ces 30 ou 40 dernières années", s’est félicité le président dont l’équipe s’est pour la première fois hissée en 8e de finale de la Ligue des Champions dont elle a été éliminée après prolongations à San Siro. "Notre défi était de trouver un successeur à Martin O’Neill, capable de porter haut le nom et la réputation du Celtic. Nous avons trouvé cet homme : Gordon Strachan", a-t-il poursuivi. Un brillant hommage quand on connait le parcous de Martin O’Neill sur le banc des Bhoys.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Retrouvez-nous aussi sur: et sur le Forum !