Sion pourrait être exclu de la ligue Europa aujourd’hui…

Pour Sion, la semaine à venir pourrait bien être celle de tous les dangers. Aujourd’hui déjà, l’UEFA devrait prononcer l’exclusion redoutée des « insoumis » de Tourbillon de la Ligue Europa et le probable repêchage du Celtic.

Une exclusion qui aurait reçu l’aval de Sepp Blatter lui-même, le patron de la FIFA incitant l’UEFA à frapper lourdement. En cas de carton rouge que lui signifierait l’UEFA, Sion demanderait aussitôt sa réintégration devant une juridiction civile.

Dans la foulée, les bannis pourraient s’exposer à des sanctions venues cette fois de la Swiss Football League, qui pourrait à son tour choisir de punir le club valaisan sous le même prétexte d’avoir aligné des joueurs que la SFL estimerait ne pas avoir été qualifiés par la voie traditionnelle.

Dans un scénario extrême, Sion pourrait se voir retirer les points qu’il a obtenus jusque-là avec ses recrues d’été. Privé de quatre points sur le tapis vert, le club valaisan rétrograderait ainsi à la 8e place. Une sanction ultime que son service juridique exclut déjà. « La SFL a valablement qualifié nos joueurs. »

Le FC Sion a répondu à l’UEFA

Le club valaisan s’est déterminé hier quant à la réclamation déposée par le Celtic Glasgow au terme des deux matches disputés dans le cadre des barrages de l’Europa League. « Nous avons confirmé que nous considérons nos nouveaux joueurs comme valablement qualifiés pour cette compétition », explique Alexandre Zen-Ruffinen, l’avocat du club sédunois. « Le Celtic demande le forfait et des sanctions exemplaires puisque nous avons aligné une deuxième fois des joueurs non qualifiés selon eux jeudi dernier. L’UEFA nous a accordé huit heures ouvrables pour présenter notre défense. Le fax est arrivé vendredi à plus de 21 heures avec un délai fixé à 19 heures lundi. J’ai sollicité une prolongation, elle a été refusée » La date de la réunion de la commission de discipline de l’UEFA, compétente pour ce dossier, n’est pas connue. « L’UEFA a écrit au Celtic en date du 17 août qu’elle devait considérer nos joueurs comme valablement qualifiés puisque la FIFA et la SFL les avaient reconnus comme tels par écrit à la demande du juge. »

Christian Constantin s’est également occupé d’un courrier hier. Le destinataire de la missive s’appelle Sepp Blatter, président de la FIFA. « Pour la première fois, je l’ai entendu se prononcer sur notre dossier », motive Constantin. « Il ne me comprend pas dit-il. Mais je lui envoie aujourd’hui même la copie de la décision du TAS de 2010 qui rejette la requête de la FIFA de nous infliger deux nouvelles périodes complètes d’interdiction de transfert. Je le prie simplement de prendre le temps de lire les documents, sans bricolage, et de me dire ensuite s’il est écrit que le FC Sion doit purger cette suspension ou non en vertu de ce verdict. Si c’est non, il faut cesser d’affirmer que nous violons les règles. Quant à l’exclusion dont nous menace l’UEFA, je mobiliserai Me Rumo si nécessaire. Il avait obtenu la réintégration de l’OM à l’époque. »