Les Rangers arrachent la finale UEFA

Après 210 minutes sans but, le Rangers FC a remporté une incroyable guerre des nerfs, aux tirs au but, chez l’ACF Fiorentina. Les Ecossais joueront la finale de la Coupe UEFA, le 14 mai, à Manchester, face au FC Zenit St Petersburg.

Pour le quadruplé

Dominateurs tout au long de la partie, les Italiens ont commis deux erreurs de trop dans la séance fatidique, avec les ratés de Fabio Liverani et Christian Vieri. Nacho Novo est lui le héros des Gers, qui restent en course pour un ahurissant quadruplé, après avoir remporté la Coupe de la League écossaise, en talonnant le Celtic FC en Championnat et en étant qualifié pour la finale de la Coupe d’Ecosse.

En arrière toute

Walter Smith l’avait annoncé, l’équipe écossaise venait chez le quatrième du championnat d’Italie avant tout pour défendre le 0-0 obtenu à l’aller à Ibrox. C’est réussi. La tactique avait été payante chez le Sporting Clube des Portugal, au tour précédent, elle l’est encore. C’est donc avec une arrière-garde renforcée et l’avant-centre Jean-Claude Darcheville en premier défenseur que les Ecossais colmataient avec métier toutes les brèches dont auraient pu profiter Adrian Mutu ou l’un de ses coéquipiers.

Florence domine

La Viola prenait des couleurs dans la seconde période, malgré la sortie prématurée de Marco Donadel (pied). Les Rangers reculaient d’un cran et les premières opportunités franches revenaient à Giampaolo Pazzini (52e minute, au-dessus), Tomáš Ujfaluši (reprise de volée hors cadre, 62e) et Pazzini, sur un coup franc de Mutu, relâché par Alexander. Carlos Cuellar, pour les Rangers, intervenait in extremis (70e).

Vieri tout près

Il fallait attendre la 77e minute pour voir intervenir Sébastien Frey. Le gardien français de la Fiorentina stoppait d’abord une tentative de Steven Davis, avant que ce dernier soit remplacé par Nacho Novo. Frey boxait ensuite un ballon de Steven Whittaker (85e). Entre-temps, Vieri avait aussi fait son apparition sur la pelouse et manquait de convertir son premier ballon en but, échouant à quelques centimètres de la ligne après un cafouillage (80e).

Cousin expulsé

Pas suffisant pour faire pencher la balance. Si bien qu’après 180 minutes sans but, la prolongation était inévitable. Seul événement de cette demi-heure, qui s’emballait singulièrement sur la fin avec des occasions des deux côtés, l’expulsion de Daniel Cousin à la 110e minute pour un deuxième carton jaune après un léger coup de tête sur Liverani.

Frey s’illustre, Vieri trop haut

Les tirs au but commençaient par un arrêt magistral de Sébastien Frey devant le capitaine des Rangers Barry Ferguson. Zdravko Kuzmanović et Whittaker faisaient décoller le score après environ 4 heures de jeu cumulé (1-1). Riccardo Montolivo et Saša Papac remplissaient eux aussi leur rôle (2-2), de même de Brahim Hemdani pour les Rangers. Mais au grand dam des fans toscans, ce n’était las le cas de Liverani (arrêt d’Alexander) ni de Vieri (au-dessus). Il restait alors à Novo à prendre Frey à contre-pied à ras de terre et les Rangers, vainqueur de la Coupe des vainqueurs de coupe européenne de l’UEFA 1971/72, accédaient à la finale.