Les classiques : Celtic fait peur à la Juve pour Halloween

« Peut-être les avons-nous sous-estimés un peu. » Pavel Nedvěd

Halloween a offert un match à sept buts au public de Glasgow, et la gloire d’une victoire en UEFA Champions League face à la Vieille Dame du football italien. Mais le destin de cette soirée allait jouer un mauvais tour au champion écossais.

Les hommes de Martin O’Neill savaient avant le match qu’une victoire face au leader du groupe représentait leur unique chance de dépasser le FC Porto, 2e du groupe. Et cela commençait mal puisqu’Alessandro Del Piero ouvrait le score à la 19e minute. Mais le Celtic se reprenait bien et deux buts de Chris Sutton venaient inverser le score. Le public était en transe, puis est arrivée la nouvelle de la victoire de Porto face au Rosenborg BK.

Les hôtes méritaient mieux, ils avaient pris le jeu à leur compte grâce à Didier Agathe sur la droite et à Lubomír Moravčík au milieu. L’international slovaque butait à deux reprises sur Fabián Carini, et sa frustration était encore plus grande quand les Italiens ouvraient le score contre le cours du jeu. Del Piero subissait une faute aux 25 mètres, se relevait et adressait une merveille de coup franc brossé dans la lucarne.

Le stade était plongé dans la torpeur, mais pas pour longtemps puisque cinq minutes plus tard, les Ecossais étaient de nouveau dans le match. Joos Valgaeren plongeait pour reprendre un centre de Moravčík. Le Celtic était sur une pente ascendante, Agathe tirait à côté et Henrik Larsson manquait une tête à bout portant. Juste à la mi-temps, Larsson voyait sa talonnade détournée et sur le corner suivant, Sutton s’élevait pour transformer le corner de Moravčík.

Entré à la pause, David Trezeguet égalisait, mais le Celtic n’avait pas dit son dernier mot. Larsson transformait un penalty après une faute de Mark Iuliano sur Sutton. L’Anglais portait le score à 4-2 d’une splendide volée à la 64e minute suite à un nouveau coup franc de Moravčík.

La Juventus réagissait et Trezeguet réduisait le score. Pendant treize minutes, le Celtic tenait bon, mais apprenait que Porto avait battu Rosenborg pour prendre la 2e place. Dénouement cruel pour le géant de Glasgow qui devait se contenter d’une place en Coupe UEFA, en plus du respect de son illustre adversaire.

Que s’est-il passé ensuite ?

Troisième du Groupe E, le Celtic FC a été reversé en Coupe UEFA. Les hommes de Martin O’Neill étaient éliminés par le Valencia CF aux tirs au but lors du 3e tour.

La Juve a peut-être survolé la première phase de groupes, mais elle a eu plus de mal lors de la deuxième. Les Italiens ont fini derniers, derrière le Bayer 04 Leverkusen, le RC Deportivo La Coruña et l’Arsenal FC.

Les hommes de Marcello Lippi se sont bien repris pour remporter leur 26e Scudetto à la dernière journée grâce à la défaite 4-2 du leader, le FC Internazionale Milano, face à la S.S. Lazio.

Les Bianconeri étaient sacrés de nouveau en 2002/03 mais étaient battus en finale de l’UEFA Champions League par l’AC Milan aux tirs au but à Manchester.

Le Celtic était également sacré champion, un de ses six titres en huit ans. La saison suivante, le Celtic se qualifiait pour la finale de la Coupe UEFA avant de s’incliner face au FC Porto.