L’équipe nationale d’Ecosse

L’équipe d’Écosse de football est constituée par une sélection des meilleurs joueurs écossais sous l’égide de la Fédération d’Écosse de football.

L’Écosse prend part au premier match international officiel de l’histoire du football le 30 novembre 1872 contre l’Angleterre au stade Hamilton Crescent de Glasgow. Cette partie se solde par un match nul sans but. Les deux équipes se sont déjà rencontrées lors de matchs non-officiels : le 5 mars 1870 (1-1 au, Kennington Oval à Londres), puis le 25 février 1871, le 18 novembre 1871 et le 24 février 1872.

L’Écosse domine le football mondial pendant les cinq décennies suivantes, talonnée par l’Angleterre. Entre 1884 et 1939, elle remporte 27 fois le British Championship mettant aux prises chaque année les quatre sélections britanniques (les Anglais s’imposent 26 fois).

En 1950, l’Écosse s’apprête à participer à leur première coupe du monde (au Brésil) et se qualifie. Mais vexée d’avoir terminé deuxième derrière l’Angleterre en poule de qualification et en British Championship[1], la fédération écossaise décide que son équipe n’est pas digne de se rendre à la coupe du monde.

Après un long passage à vide durant les années 1960, l’Écosse est régulièrement présente en phases finales des grands rendez-vous internationaux de football à partir des années 1970, sans jamais parvenir à passer le premier tour.

Ce fut le cas lors des Coupes du monde 1974, 1978, 1982, 1986, 1990 et 1998 (elle n’était pas qualifiée en 1994). À chaque fois, l’Écosse fut tout près de franchir l’obstacle en dépit d’un tirage souvent délicat (lors de ces six éditions elle tomba pas moins de cinq fois dans le groupe du Brésil !).

Depuis la fin des années 1990, faute d’un championnat domestique compétitif, l’Écosse ne parvient plus à sortir des joueurs du talent de ceux des années 1970-1980 tels Kenny Dalglish, Joe Jordan, Graeme Souness ou Gordon Strachan (sans remonter à Denis Law ou Billy Bremner). Elle n’est plus présente dans aucune phase finale européenne ou mondiale.

Les toutes récentes victoires des Écossais contre la France (1-0 à Glasgow et 0-1 à Paris) en éliminatoires du Championnat d’Europe 2008 laissent néanmoins espérer un renouveau. En mai 2007, l’Écosse était remontée à la 14e place du classement mondial de la FIFA.

Palmarès
– Parcours en Coupe du monde

1930 : Non inscrit

1934 : Non inscrit

1938 : Non inscrit

1950 : Forfait

1954 : 1er tour

1958 : 1er tour

1962 : Tour préliminaire

1966 : Tour préliminaire

1970 : Tour préliminaire

1974 : 1er tour

1978 : 1er tour

1982 : 1er tour

1986 : 1er tour

1990 : 1er tour

1994 : Tour préliminaire

1998 : 1er tour

2002 : Tour préliminaire

2006 : Tour préliminaire

– Parcours en Championnat d’Europe

1960 : Non inscrit

1964 : Non inscrit

1968 : Tour préliminaire

1972 : Tour préliminaire

1976 : Tour préliminaire

1980 : Tour préliminaire

1984 : Tour préliminaire

1988 : Tour préliminaire

1992 : 1er tour

1996 : 1er tour

2000 : Tour préliminaire

2004 : Tour préliminaire

Sélectionneurs
Avant 1954, c’est un comité de la fédération écossaise qui sélectionnait les joueurs.

1954-1958 : Andy Beattie

1958 : Matt Busby

1958-1959 : Dawson Walker

1959-1960 : Andy Beattie

1960-1965 : Ian McColl

1965-1966 : Jock Stein

1966 : John Prentice

1966-1967 : Malcolm MacDonald

1967-1971 : Bobby Brown

1971-1972 : Tommy Docherty

1972-1977 : Willie Ormond

1977-1978 : Ally McLeod

1978-1985 : Jock Stein

1985-1986 : Alex Ferguson

1986-1993 : Andy Roxburgh

1993-2002 : Craig Brown

2002-2004 : Berti Vogts

2004-2007 : Walter Smith

depuis janvier 2007 : Alex McLeish

Records
– Joueurs les plus capés

Rang Joueur Période Sélections Buts
1 Kenny Dalglish 1971-1986 102 30
2 Jim Leighton 1982-1998 91 0
3 Alex McLeish 1980-1993 77 0
4 Paul McStay 1983-1997 76 9
5 Tom Boyd 1990-2001 72 1
– Meilleurs buteurs

Rang Joueur Période Sélections Buts
1 Denis Law 1958-1974 55 30
2 Kenny Dalglish 1971-1986 102 30
3 Hughie Gallacher 1924-1935 20 24
4 Lawrie Reilly 1948-1957 38 22
5 Ally McCoist 1986-1998 61 19
P.-S.
1) Le match décisif se tient à Wembley et les Anglais s’imposent très difficilement 1-0 alors qu’un nul aurait suffit aux Écossais pour gagner le British Championship et d’accéder ainsi en Coupe du monde.