Europa League : un bon point

Les commentaires

Frédéric Antonetti (entraîneur de Rennes) : « Je suis déçu. Mais en même temps, je vois pas mal de choses intéressantes pour le futur. Dans le fait de changer des joueurs et que ça tienne la route, de faire débuter des jeunes. Certains avancent, d’autres moins vite. Même avec des joueurs qui sont de retour de longues blessures, comme Brahimi. Mais il a fallu cinq minutes de relâchement pour qu’on prenne un but et ça fait partie de l’apprentissage. J’avais fait le choix de beaucoup tourner et je suis obligé de relancer certains joueurs qui vont nous rendre des services dans le futur. Je ne le regrette pas. Mais quand on regarde les matches qu’on a effectués, on pourrait avoir neuf points et on en a que deux. J’espère que cela va nous servir pour les trois prochains matches d’Europa League et surtout pour le championnat. On a manqué d’accélérations en première mi-temps, il y a eu trop peu d’initiatives surtout lorsque le jeu était plus clair. Il reste trois beaux matches à jouer, on a pris la mesure de cette compétition. La deuxième place est encore accessible mais il faudra gagner pour cela ».

Neil Lennon (entraîneur du Celtic Glasgow) : « C’était un super match, grâce aux deux équipes. L’équipe a été fantastique, et elle a montré du caractère et des qualités et nous avons eu beaucoup d’occasions. Nous avons au moins mérité le nul. Je veux aussi rendre hommage aux deux gars impliqués sur le but, ce n’est pas facile après une erreur comme ça mais je suis fier d’eux, ils ont relevé la tête et fait une superbe deuxième mi-temps. C’était une erreur de communication. Le gardien de Rennes a fait de beaux sauvetages, notre but est venu à un bon moment pour nous. On ne peut pas faire grand chose pour éviter l’erreur qui nous coûte l’ouverture du score, ce qui était important, c’était de recadrer les choses à la mi-temps. Ils ne se sont pas expliqués à la mi-temps, je ne vais pas insister sur les mauvaises choses, nous sommes ravis de rentrer à la maison avec ce point. Cela aurait été dommage de perdre sur un but comme ça. Pour la qualification, nous sommes dans un groupe très difficile, l’Udinese a gagné mais nous ne sommes qu’à deux points de l’Atletico, avec deux matches à domicile, donc c’est jouable ».

Kader Mangane : « On sort de ce match avec des regrets car on méritait les trois points. On doit prendre conscience de nos possibilités, on a vraiment un mot à dire dans ce groupe. Il faut continuer sur cet état d’esprit, de marquer les premiers et de tenir jusqu’au bout. Garder le score, c’est ce qui nous manque actuellement. Il reste trois matches, neuf points à prendre, le challenge, c’est de les prendre. On a déjà les moyens d’aller s’imposer à Glasgow. »

Vincent Pajot

« On est un peu déçu, surtout qu’on avait le match bien en main en première période. Et puis on se prend un but sur coup de pied arrêté, alors que le coach nous avait mis en garde contre ça. En deuxième période, on a peut-être un peu trop reculé, mais on a eu des situations dangereuses quand même. Si on avait mis le deuxième but, on aurait pu gérer le match. Pour la qualification, le coach nous dit qu’il y a encore l’opportunité de se qualifier. »

Johantan Pitroipa

« On a perdu deux points, c’est dommage. Mais on ne va pas se prendre la tête. Avec le football, tout est possible. Il ne faut pas baisser les bras et se dire que c’est encore possible de se qualifier. On ira au Celtic pour prendre les trois points et on verra la suite. »

Joe Ledley

« C’est un résultat satisfaisant, d’autant qu’il nous manquait plusieurs joueurs importants. Nous avons réalisé une très belle performance collective. Nous savions que ce serait difficile mais nous aurions pu battre les Rennais. C’est de bon augure pour le match retour. »

Fraser Forster

« (À propos du but de Rennes) Ce sont des choses qui arrivent en football. C’était impossible de rattraper le ballon. Heureusement, l’équipe a été fantastique dans sa réaction. »

Beram Kayal

« Nous avons obtenu un bon résultat face à une bonne équipe. Ce n’était pas facile, surtout après avoir encaissé le but. À la mi-temps, on s’est dit qu’on ne devait rien lâcher. Nous nous sommes battus pour revenir et nous essaierons de nous appuyer là-dessus lors du match retour. À domicile, l’appui de notre public devrait être décisif. »

Source : Ouest France