1 / 8ème de finale Retour de la Ligue des Champions

Battu sur sa pelouse au match aller (2-3), le Celtic Glasgow de Gordon Strachan se rendra mardi en Catalogne sans complexe pour tenter de créer l’exploit. Même si le défi est de taille et la qualification presque inaccessible, l’entraîneur écossais espère quand même que son équipe va jouer le jeu et surtout qu’elle a « un peu de peur » parce que « la peur peut parfois pousser à faire de grandes choses ».

Et lorsqu’il s’agit de savoir si l’obstacle qui se dresse devant eux est aussi élevé que l’Everest, la réponse fuse, avec humour : « Je ne suis pas sûr que le Barca soit la deuxième plus haute montagne du monde mais ce que je sais, c’est que beaucoup sont déjà morts en tentant de la franchir. »« Individuellement, c’est la meilleure équipe du monde, a expliqué le technicien écossais en conférence de presse. Quand tu joues contre des joueurs comme Ronaldinho, Messi, Eto’o et Henry, tu réalises combien ils sont forts. » Mais ce n’est pas pour autant que le Celtic ira au Camp Nou tête basse et battu d’avance. « Nous allons profiter et tenter de produire notre meilleur football. Nous voulons laisser une bonne impression aux joueurs et au public Barcelonais ».

McManus serein avant le Camp Nou

Malgré la défaite 3-2 au match aller, le capitaine du Celtic FC Stephen McManus se montre très détendu et confiant avant d’affronter le FC Barcelona au Camp Nou.

Problème en déplacement

Pour se qualifier à un stade jamais atteint auparavant en UEFA Champions League, l’équipe de Gordon Strachan ne doit pas seulement gagner, et surtout de deux buts, mais elle doit également mettre fin à une série de 15 défaites et un nul à l’extérieur dans la compétition. Certains joueurs pourraient émettre quelques inquiétudes, mais pas McManus qui n’a pas loupé une seule minute de l’aventure européenne du Celtic cette saison.

Grands espoirs

« Nous sommes impatients de disputer cette rencontre », explique le joueur de 25 ans. « Je pense que nous n’avons rien à craindre pour plusieurs raisons. Déjà, personne en dehors du club ne croit que nous battrons le Barça. Deuxièmement, nous savons qu’affronter cette équipe au Camp Nou est une expérience unique que vous pourriez ne jamais plus revivre de votre vie. Il faut être ultramotivé rien qu’à l’idée d’aller là-bas. Nous devons être confiants et avoir envie de vivre une expérience formidable ».

« Equipe la plus talentueuse »

« Je sais qu’ils ont perdu en Liga ce week-end. Toutefois, nous pensons pouvoir tirer encore plus d’enseignements de notre match aller. Nous avions tous vus le Barça à la télé avant mais ce n’est que lorsque vous jouez contre Ronaldinho, Messi ou Eto’o que vous comprenez à quel point ils sont bons. C’est l’équipe la plus talentueuse au monde mais nous sommes vraiment impatients de relever le défi ».

McGeady pour un retour gagnant

Le milieu de terrain du Celtic FC Aiden McGeady espère un renversement de situation de taille, mardi, sur le terrain du FC Barcelona, qui s’est imposé 3-2 en Ecosse, en 8e de finale aller de la Champions League.

« Grande expérience »

Ce ne sera pas les débuts de McGeady au Camp Nou. Il y a quatre ans, il était déjà du voyage avec le Celtic à Barcelone, à ce stade de cette même compétition. Les Hoops étaient éliminés mais le joueur qui était alors âgé de 17 ans garde un souvenir toujours vif de cette « grande expérience », même s’il n’avait pas joué. Aujourd’hui, il est l’une des pièces maîtresses du champion d’Ecosse.

« Tenir la balle »

Il a démontré ses qualités à l’aller en faisant peser le danger sur le but de Victor Valdés, grâce à ses courses et ses passes. « Nous avons tenu pendant une mi-temps mais Barcelone a passé la vitesse supérieure assez après la pause. On avait du mal. Au retour, nous devrons mieux tenir la balle et surtout mieux concrétiser nos bonnes périodes. »

En duel avec Puyol

L’une des clés du match pourrait être la capacité de McGeady à provoquer et éliminer, notamment son fameux vis-à-vis Carles Puyol. « C’est l’un des meilleurs défenseurs du monde », déclare McGeady. « A l’aller nous nous sommes livré un beau duel. J’ai hâte de le retrouver. Mais vu la qualité de l’opposition plus généralement, il sera très difficile d’obtenir le résultat après lequel nous courons. Ils n’ont pas qu’une seule star comme peut l’être Ronaldinho mais cinq ou six joueurs qui peuvent nous faire très mal. »